Un prologue, trois étapes en ligne, 550 km. Le décor est planté, aux coureurs d'écrire une nouvelle page des Boucles...

Cette 43e édition s’ouvrira le jeudi, en semi-nocturne, par le traditionnel prologue dans les rues de Laval. Ce circuit, très technique dans sa première partie, nécessite d’emmener du braquet rue du Ponceau et sur les quais de la Mayenne, avant d’aborder la montée finale.

La première étape partira de la concession Renault Saint-Berthevin et mettra cap au nord avec une magnifique arrivée à Ernée, après avoir emprunté les routes du pays de Loiron, celles du Bocage Mayennais et enfin de la communauté de communes de l’Ernée. Cette étape de 187 km, dont 146 en ligne, sera ponctuée de 4 « meilleur grimpeur ».

La deuxième étape longue de 180 km conduira les coureurs de Chantrigné au sommet du Montaigu. Ce sera la deuxième fois que la course offrira aux coureurs et au public ce somptueux cadre d’arrivée. Les coureurs devront grimper à cinq reprises les pentes du Montaigu. En 2014, au terme d’un final à suspense, devant la foule des grands jours et avec pour décor, les magnifiques vallons des Coëvrons dominés par le majestueux Montaigu, l’équipe flamande Topsport Vlaanderen-Baloise avait réussi un joli coup de force en plaçant deux coureurs aux deux premières places, Eliot Lietaer l’emportant devant Tom Van Asbroeck. Mais c’est un troisième larron qui, au final, tira les marrons du feu. Stéphane Rossetto, ravissant le maillot jaune à Mike Teunissen relégué à près d’une minute, et qu’il n’allait plus quitter.

Enfin, la troisième et dernière étape entre Saint-Cyr-le-Gravelais et Laval devrait être plus « musclée » que d’habitude. Longue de 179 km, elle « visitera » le sud du département avec notamment 3 « meilleur grimpeur » en trente kilomètres, peu avant l’entrée sur le circuit final. La reconduite du nouveau circuit à Laval avec sa difficulté supplémentaire, la rue Bellesort, finira de corser le tout.

 

edition speciale
Édition spéciale 2017